REIMS ECHEC ET MAT

Le Roi des Jeux dans le Ville des Rois

13, rue de l'Adriatique - 51100 REIMS - 03.26.07.17.07 - reimsechecetmat@wanadoo.fr

AccueilLa vie du clubEquipesChampionnatsTournoisTrophée de la Ville de ReimsPartenaires

Diagramme 5

Dernière mise à jour : 06/07/2010

Les solutions du diagramme 4

 
1) ...      Txg2
2) Rxg2 De2+
et les blancs abandonnent
Si 3) Rh1 alors Td2
Si 3) Rg1 alors Tg8+
Si 3) Rh3 alors Tg8

DIAGRAMME 5 : NAPOLEON BONAPARTE - LE TURC - Schoenbrunn - 1809

Les noirs jouent et gagnent


Mais qui était donc ' Le Turc ' ?

On comprendra aisément que le diagramme proposé dans cette rubrique ne présente pas un intérêt échiquéen majeur. Il n'est en fait que le prétexte pour parler d'un des 2 joueurs de cette partie...... et ce joueur n'est pas le petit brun hyper actif à moitié excité qui mit à feu et à sang l'Europe ( ça pourrait être un autre petit brun hyper actif, mais il n'a pas mis à feu et à sang..... et puis c'est pas un cérébral, c'est plutôt un grand sportif du genre je fais du jogging à 11H00 à jeun en plein cagnard....... enfin c'est tout, on ne va pas épiloguer, RDV tout l'été dans Voici ou Gala pour avoir des nouvelles )....... mais reprenons le cours de notre histoire.........

Nous sommes en 1809 durant la campagne de Wagram ( pour la culture, victoire de la Grande Armée Française sur l'Armée Autrichienne de l'Archiduc Charles ). Napoléon Bonaparte affronte donc Le Turc, le Turc Mécanique pour être plus précis car il s'agit d'un automate inventé par Kempelen en 1770.



Grâce à ses nombreux succès, cette machine fit plusieurs fois le tour d'Europe et put se mesurer aux plus grands de cette époque, de cours de rois en cours de rois et d'expositions en expositions........ et c'est ainsi qu'il rencontra et vainquit l'Empereur en 1809 ( la solution dans une semaine pour ceux qui n'auraient pas trouvé ).

Cet automate avait d'assez fantastique pour l'époque de ne pas toujours jouer la même partie mais de s'adapter à son adversaire, certes, il s'inclinait face à des adversaires chevronnés, par contre, il se défaisait avec une facilité déconcertante du joueur lambda moyen.


Après être passé de mains en mains, il finit sa carrière au musée de Philadelphie détruit par les flammes qu'il fut lors de l'incendie de l'édifice.

Mais alors, nos ancêtres du XVIIIème siècle avaient-ils déjà inventé la machine à jouer aux échecs ?????????? Bah non, il s'agissait juste d'un tour d'illusion, la soi-disante machinerie faisant fonctionner l'automate n'était qu'un leurre et n'occupait pas entièrement la caisse où reposait l'automate, ce qui permettait à un homme de taille moyenne de se glisser dans la machine et donc de jouer....... la supercherie était tellement bien montée que personne ne la découvrit réellement lors des parties, certes, la suspicion était présente mais impossible de l'établir formellement.



Cet automate bidon est toutefois le précurseur des ordinateurs qui aujourd'hui jouent et gagnent souvent face aux humains ( mais l'ordinateur n'est-il pas l'oeuvre de l'Homme comme le joueur évoluant dans l'automate ? ).  Au départ, le joueur était plus fort que la machine puis en 1996, Kasparov a été défait par Deep Blue et en 2006, c'est Kramnik qui a dû rendre les armes contre Deep Fritz........ A noter que lors de ces défaites, nos super super champions avaient possibilité de faire nulle mais ont abandonné........ pas facile de jouer contre une machine.........



Cette supériorité de la machine sur l'Homme a quelques chose d'inquiétant, des droïdes à apparence humaines ont été inventés au Japon, des machines ( certes pour juste un jeu mais qui sait ce que l'avenir nous réserve ) viennent à bout de nos plus brillants cerveaux.......... est-ce que la machine prendra le dessus sur l'Homme ou assistera-t'on à l'avènement d'Hommes-Machines ou alors saurons-nous rester assez humbles pour ne pas nous faire dépasser par nos créations et ne pas nous laisser emporter dans l'effevescence de la création d'intelligence artificielle peut-être destructrice............... vaste débat philosophique ou de science fiction, c'est comme on voudra, mais quelque part on trouve les prémices de cette volonté de créer un clone de l'Homme dans le Turc mécanique.